• Pic d'ozone
    Dans notre pays, les pics d’ozone se produisent durant les périodes les plus clémentes, pendant les mois de mai, juin, juillet et août, durant des journées chaudes et ensoleillées. Une forte concentration d’ozone peut avoir des conséquences diverses sur votre santé : diminution de la capacité respiratoire, aggravations des symptômes pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires,…
  • Votre comportement

    Chacun peut à son niveau, contribuer à la limitation de pics d’ozone :

    • Optez pour une mobilité plus douce : transports publics, vélo, marche à pied, co-voiturage.
      • Evitez d’utiliser votre voiture pour des trajets courts.
         
    • Adoptez une conduite plus souple et moins sportive.
       
    • Ne négligez pas les entretiens de votre voiture.
       
    • Isolez et mieux et chauffez moins votre habitation.

     

    Votre santé

    • Informez-vous auprès de votre médecin pour savoir si un pic d’ozone ou un pic de pollution peut avoir un impact particulier sur votre santé.

     

    En cas d’alerte de ozone ou pollution, informez-vous et restez à l’écoute des médias et des recommandations des autorités. Pour vous informer en permanence de la qualité de l’air, consultez le site web www.irceline.be

  • Votre comportement

    • Éviter de faire tourner le moteur à l’arrêt.
       
    • Évitez de faire le plein de votre voiture aux heures les plus chaudes de la journée.
       
    • Restez à l’intérieur, là où la concentration d’ozone est la plus faible.

     

    Votre santé

    Une forte concentration d’ozone dans l’air peut provoquer des irritations des yeux, du nez, de la gorge, des troubles des voies respiratoires, crises d’asthme...

    • Tenez-vous informé et suivez les recommandations des autorités.
       
    • Limitez vos activités à l’extérieur entre 12h et 22h. Surtout si vous êtes une personne plus sensible
      • des personnes âgée
      • des personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires
      • des nourrissons et les enfants.
         
    • Si vous ressentez des problèmes respiratoires inhabituels, consultez votre médecin traitant.

     

    Lisez également les recommandations données en cas de fortes chaleurs.

     

     

     Si dans votre entourage, vous connaissez des personnes pour qui l’ozone et la pollution peuvent avoir un impact spécifique sur leur état de santé, n’hésitez pas à leur rendre visite afin de s’assurer que tout va bien.

  • Il n'y a, ici, pas de recommandation particulière à suivre

Rss feed