• Pic de pollution
    Dans notre pays, les pics de pollution aux particules fines surviennent essentiellement en période hivernale, de novembre à mars quand les conditions météorologiques empêchent la dispersion des polluants de l’air. La pollution peut avoir des conséquences diverses sur votre santé : diminution de la capacité respiratoires, aggravations des symptômes pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires,…
  •  

    Chacun peut à son niveau, contribuer à la limitation de pics de pollution

     

    • Optez pour une mobilité plus douce : transports publics, vélo, marche à pied, co-voiturage ;

     

    • Evitez d’utiliser votre voiture pour des trajets courts ;

     

    • Adoptez une conduite plus souple et moins sportive ;

     

    • Isolez et mieux et chauffez moins votre habitation;

     

    • Entretenez correctement votre voiture;

     

    Votre santé 

     

    • Informez-vous auprès de votre médecin pour savoir si un pic de pollution peut avoir un impact particulier sur votre santé.

     

    En cas d’alerte de pollution, informez-vous et restez à l’écoute des médias et des recommandations des autorités. Pour vous informer en permanence de la qualité de l’air, consultez le site web www.irceline.be

  •  

    Votre comportement 

    • éviter de faire tourner le moteur de votre voiture à l’arrêt;

     

    • privilégiez les transports en commun;

     

    • limitez votre chauffage;

     

    • évitez les modes de chauffage les plus polluants (feu ouvert,...)

     

    Votre santé

     

    Une forte concentration de polluants dans l’air peut provoquer des irritations des yeux, du nez, de la gorge, des troubles des voies respiratoires, crises d’asthme...
     

    • Tenez-vous informé et suivez les recommandations des autorités ;

     

    • Limitez vos activités à l’extérieur, surtout si vous êtes une personne plus sensible : personne âgée, personne souffrant de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires. Cela vaut aussi pour les nourrissons et les enfants ;

     

    • Evitez le sport, surtout intensif ;

     

    • Si vous ressentez des problèmes respiratoires inhabituels, consultez votre médecin traitant.

     

     

     Si dans votre entourage, vous connaissez des personnes pour qui les effets de la pollution peuvent avoir un impact spécifique sur leur état de santé, n’hésitez pas à leur rendre visite afin de s’assurer que tout va bien.

     

  • Il n'y a, ici, pas de recommandation particulière à suivre

Rss feed